Policiers/Thrillers

On te retrouvera – Samantha Downing

Sortie format Broché le 05 mai 2021 aux Editions Hauteville. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Séparés par une tragédie, Eddie, Beth et Portia ne se sont pas vus depuis des années. Pour toucher l’héritage de leur grand-père, ils doivent refaire ensemble le road trip qu’ils avaient fait avec lui vingt ans plus tôt. Un voyage qui avait mal commencé, puisque le grand-père, brouillé avec sa famille, avait enlevé ses petits-enfants, et qui s’était mal terminé, puisque l’un d’eux n’est jamais rentré…

Ce périple ne s’annonce pas de tout repos ; à bord de la voiture, tous les passagers ont quelque chose à cacher. Ils essaient de faire abstraction de la disparition jamais élucidée et de la voiture qui les suit. Au moins l’un d’entre eux est un tueur, et il y a un cadavre dans le coffre.

Mon avis

Premier livre que je découvre de cette auteur et ce ne sera pas le dernier.

Nous découvrons lors de cette lecture une histoire de famille. Après la mort de leur grand-père, Eddie, Beth et Portia se retrouvent sur la route qu’ils ont déjà effectué des années auparavant. Leur but étant de suivre le même trajet, refaire les visites, dormir dans les mêmes hôtels que 20 ans plus tôt. Le but de ce voyage que je ne dévoilerais pas ici afin de vous laisser le découvrir lors de la lecture fait parti des conditions sur le testament du grand-père afin qu’ils puissent recevoir l’héritage. Ils feront cette fois la route avec leurs conjoints. Cependant, tout comme la première fois, ce périple ne se passera pas comme ils l’auraient espéré.

Que cache ces frères et soeurs que tout oppose? Qui sont les personnes dans la voiture qui les suis et surtout pourquoi sont-ils suivi? Que va-t-il leur arriver pendant ce voyage que personne n’avait envie de faire?

L’auteur alterne les chapitres entre le passé et le présent. Le passé permet au lecteur d’apprendre petit à petit ce qu’y s’est réellement passé lors de ce voyage vingt ans plus tôt alors qu’ils n’étaient encore que des enfants. Le présent nous fera vivre en direct les moments forts de cette nouvelle escapade mais va aussi nous mettre dans l’ambiance de stress que cette fratrie va vitre.

Dans ce thriller physiologique nous trouvons un suspens qui monte crescendo, une tension extrême. Je n’avais envie que d’une chose, finir ce livre afin de savoir tout ce que l’auteur nous cache. Et s’il est vrai qu’au fur et à mesure de la lecture nous commençons à avoir des réponses à nos questions, le vrai dénouement de cette histoire ne se fera que dans les dernières pages et pour ma part, même si je suis pressée de savoir, j’adore devoir aller jusqu’à la fin du bouquin avant de découvrir ce que l’auteur nous a vraiment réservé. Et pour le coup je peux vous dire que je n’avais vraiment pas vu venir cette fin.

Je vous conseille donc ce livre si vous désirez lire un livre que vous ne lâcherez pas avant le point final.

Policiers/Thrillers

Le Dernier Acte – Cédric Castagné

Sortie format Broché le 17 juin 2021 en auto-édition. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Léo ne goûtera pas l’insouciance de la jeunesse. Son monde s’effondre à la mort de sa mère. Des adieux déchirants et une vie à reconstruire… à sept ans, à peine.

Vingt ans plus tard, Bacem Marouani et David Pinetta enquêtent sur de mystérieux meurtres perpétrés en région parisienne. Des meurtres aux mises en scène sordides, dont l’auteur demeure insaisissable. Engagés dans une traque sans merci, les deux enquêteurs devront dépasser la rancœur qui les oppose, au risque de plonger en enfer.

Après deux ans de chômage, Manon pensait pouvoir rebondir avec ce nouveau job. Un gagne-pain indispensable à sa famille. Mais la réalité s’impose à elle comme une fatalité implacable. Charles Delmont, ce chef autoritaire à l’attitude ambivalente, la terrorise chaque jour un peu plus.

Un garçon livré à lui-même, deux enquêteurs lancés dans une course contre la montre, une femme condamnée à survivre… et cet ennemi invisible qui tue et signe chacun de ses meurtres de tags énigmatiques. Pour livrer sa vérité. Cette vérité qui éclatera bientôt au grand jour, lorsqu’il en aura fini.
Lorsqu’il aura accompli… son Dernier Acte. 

Mon avis

Je remercie tout d’abord Cédric Castagné pour m’avoir proposé de découvrir ce livre avant sa sortie. C’est donc le premier livre que je découvre de cet auteur et je peux déjà vous dire que ce ne sera pas le dernier.

En lisant la quatrième de couverture, vous pourriez avoir peur face à ces nombreux personnages et leur histoire. Et bien je peux vous assurer que vous ne devez avoir aucune crainte à ce sujet. En effet, l’auteur a un vrai don pour nous faire entrer dans l’histoire de chaque personnage sans qu’on ne s’y perdre une seule fois.

Je ne vous parlerez pas de l’histoire en elle même car je pense que le nécessaire est dit dans le résumé et que vous devez découvrir vous même ce qu’il en découle mais sincèrement ce livre est vraiment excellent.

Lorsque vous lirez ce livre, vous découvrirez des personnages très différents mais tous attachants à leur manière, des situations décrites parfaitement, de l’action et des rebondissements tout au long de la lecture. Pendant la lecture vous aurez l’impression de savoir… mais non… vous irez de surprise en surprise avec un final auquel on ne s’attend pas du tout.

Bref vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseillez de lire « Le Dernier Acte » si vous voulez passer un bon moment.

Policiers/Thrillers

Les cinq règles du mensonge – Ruth Ware

Sortie formart Broché le 04 mars 2021 chez Fleuve Editions. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Règle numéro un : Dis un mensonge

Règle numéro deux: Ne change pas ta version

Règle numéro trois : Ne te fais pas prendre

Règle numéro quatre: Ne pas se mentir les unes aux autres

Règle numéro cinq : Savoir quand cesser de mentir

Quand quelqu’un meurt, ce n’est plus un jeu…

Mon avis

Dans ce livre, nous faisons connaissance avec quatre jeunes filles que tout opposent mais qui deviennent amies en fréquentant le même pensionnat. Insouciantes, elles inventent un jeu entre elles « Je leu du mensonge ». Pour chaque mensonge de l’une d’entre elles qui sera cru par « sa victime », elles obtiennent un point…Jusqu’au mensonge de trop qui fera qu’elles seront renvoyées du pensionnat.Dès lors chacune fera sa vie de son côté. Jusqu’à ce que 17 ans plus tard, Kate qui est restée vivre près du pensionnat va envoyer un sms aux trois autres… qui lâcheront tout ou presque pour venir en aide à leur amie.

Ce thriller psychologique est coupé en cinq parties… Les 5 règles du mensonge.

Une alternance entre passé et présent qui fait qu’il faut un minimum de concentration pour bien suivre le cheminement de l’histoire.

Je dois avouer que j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, même si cela était nécessaire afin de bien comprendre les choses, j’ai trouvé des longueurs dans les 200 premières pages.

Une fin que je n’avais pas vu venir et cela me plait toujours d’être surprise lors de mes lectures.

J’ai également apprécié le côté fluide de l’écriture de Ruth Ware et c’est donc avec plaisir que je lirais les autres écrits de Ruth Ware.

Policiers/Thrillers

Les Chiens de Détroit – Jérôme Loubry

Sortie Broché le 11 octobre 2017 aux Editions Calmann – Levy. Sortie en poche le 26 septembre 2018. Egalement disponible pour liseuse et en livre audio.

Résumé

2013 à Détroit. Cette ville qui a été la gloire de l’Amérique n’est plus qu’une ruine déserte, un cimetière de buildings.

Cette nuit-là, la jeune inspectrice Sarah Berkhamp mène le groupe d’intervention qui encercle une maison et donne l’assaut.

Mais aucun besoin de violence, le suspect attend, assis à l’intérieur. Il a enlevé cinq enfants.

Et il est sans doute le Géant de Brume, le tueur insaisissable qui a laissé derrière lui sept petits corps, il y a quinze ans. Alors pourquoi supplie-t-il Sarah : « Aidez-moi… »?

L’histoire s’ouvre donc avec l’arrestation du coupable. Et pourtant, elle ne fait que commencer. A détroit, personne n’est innocent…

Mon avis

C’est toujours un plaisir de découvrir les livres de Jérôme Loubry. Et ce n’est pas après cette lecture que je dirais le contraire.

Nous découvrons dans cette histoire l’inspecteur Stan Mitchell qui avait enquêté jadis sur les disparitions et morts d’enfants mais sans jamais parvenir à découvrir le coupable. Stan ne se remet pas de cet échec.

Quand en 2013 les disparitions reprennent, Stan est persuadé que c’est toujours la même personne qui s’en prends aux enfants… le Géant de Brume comme il a été surnommé en 1998.

Le premier chapitre nous dévoile l’arrestation de cette personne qui étrangement demande à parler à Sarah Berkhamp qui mène l’enquête avec Stan.

Pourquoi cette demande? Le géant de Brume dira t-il ce qu’il a fait des enfants?

Un duo improbable entre Sarah qui annule en dernière minute ses vacances avec ses enfants et Stan torturé par le passé. Ces deux là feront tout pour découvrir où les enfants se trouvent mais surtout s’ils sont encore vivants.

Une écriture fluide, des chapitres courts, une narration alternant passé et présent, des personnages cabossés par la vie mais attachants,

L’auteur nous mène en bateau pendant toute la lecture, nous plonge dans une atmosphère pesante. Et nous offre un final totalement inattendu.

Un seul conseil n’hésitez pas à acheter ce livre car vous passerez un très bon moment.

Policiers/Thrillers

Silver Water – Haylen Beck

Sortie format Broché le 14 mars 2018 aux Editions Harpercollins. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Ce matin-là, Audra Kinney rassemble ses dernières forces pour fuir son mari, met ses deux enfants dans la voiture et fonce à travers les paysages accidentés de l’Arizona. Elle se sent respirer. Enfin. Mais, par un étrange coup du sort, elle est arrêtée par la police sur une route a priori déserte. Le coffre de la voiture est ouvert. Une cargaison de drogue qu’elle n’a jamais vue de sa vie, découverte. Et le cauchemar commence. Car une fois au poste, après avoir été embarquée, on s’étonne qu’elle mentionne la présence de ses enfants. Ils auraient disparu? La police, et bientôt les médias, parlent d’infanticide: c’est la parole d’Audra contre la leur… jusqu’à ce qu’on privé, Danny Lee, dont l’histoire ressemble à s’y méprendre à la sienne, se décide à forcer les portes de Silver Water.

Mon avis

Je découvre cet auteur avec ce livre et franchement je n’ai pas été déçue.

Nou découvrons Audra qui a eu le courage de quitter son mari violent. Avec ses enfants elle part vers l’Arizona. Tout ce passe pour le mieux jusqu’à ce qu’une voiture de police l’arrête.
Des cette arrestation, la vie d’Audra va devenir un cauchemar. Elle se retrouvera en cellule pour avoir été en possession dans son coffre de drogue. Elle a beau dire qu’elle ne sait pas de ou cette drogue vient, personne ne la croit. Mais surtout personne ne comprends pourquoi elle demande où sont ses enfants.
Le policier qu’y l a arrêté est formel, il n’y avait aucun enfant dans l’auto.

Qui dit vrai? Le policier? Audra? Celle ci perd t-elle la tête? A -t-elle comme les journalistes le pensent tuée ses enfants?

Elle se retrouve seule face à ses certitudes. Jusqu’à ce que Danny Lee débarque et fera tout pour l’aider car il est persuadé qu’elle dit vrai et que ses enfants étaient bien dans l’auto au moment de l’arrestation. Pourquoi Danny est-il autant persuadé de l’innocence d’Audra? Que cache t-il?

Je vous laisse découvrir tout cela en faisant la lecture de ce livre aux chapitres courts mais intenses. Un livre qu’on a du mal à lâcher car on veut absolument savoir comment cette mère s’en sortira mais surtout si elle retrouvera ses enfants.

J’ai vraiment pris plaisir à faire cette lecture que je vous conseille vraiment.

Policiers/Thrillers

Bonne nuit mon ange – Aimée Molloy

Sorti format Broché le 15 octobre 2020. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Sam Statler et Annie Potter, fraîchement mariés, viennent de quitter New York pour s’installer la petite ville natale de Sam. Annie passe la plupart de ses journées seule et désœuvrée tandis que Sam, thérapeute, reçoit ses patients –majoritairement féminins – dans son cabinet installé au rez-de chaussée de la maison. Ce que Sam ne sait pas, c’est qu’un conduit d’aération dans le plafond permet d’entendre tout ce qui se dit dans la chambre au-dessus. La femme du pharmacien qui aimerait divorcer. La peintre renommée qui n’est pas satisfaite au lit… Comment résister et ne pas écouter ? Mais un jour, juste après l’arrivée d’une nouvelle et mystérieuse patiente, Sam disparaît et la vie d’Annie s’écroule. Parviendra-t-elle à le retrouver à temps ?

Mon avis

« Bonne nuit mon ange » est le premier livre que je lis de cette auteur. C’est donc une totale découverte pour moi et je dois vous avouer que je ne ne suis pas emballée par ma lecture.

Sam, thérapeute reçoit ses patients dans le sous sol d’une maison. Il pense les recevoir en toute confidentialité mais se trompe totalement. En effet, le conduit d’aération permet d’écouter de la chambre tout ce qui se dit dans ce cabinet.

Un soir alors qu’il sort de son cabinet, Sam disparaît et Annie son épouse décide de tout faire pour le retrouver.

Même si j’ai apprécié le début de cette histoire, j’ai été totalement perdue à un moment donné. Pour moi il y a un soucis entre le résumé du livre et l’histoire en elle même. Je n’en dirais pas plus car peut-être est ce voulu mais pour ma part, cela m’a totalement déstabilisé et j’ai fais quelques retours en arrière en me disant que j’avais mal compris, que j’avais loupé quelque chose mais non…

Suite à cela, j’ai eu du mal à me remettre dans l’histoire que j’ai en plus trouvé tirée en longueur.

Je dois dire que je l’ai fini afin de connaître le dénouement mais je ne pense pas que c’est une lecture que je garderais longtemps en tête.

Cependant, je vous conseille de vous faire votre propre opinion en faisant la lecture de « Bonne nuit mon ange » car comme on dit « il en faut pour tous ». Pour ma part je ne resterais pas sur un seul avis et je tenterais donc la lecture d’un autre livre de cette auteur.

Policiers/Thrillers

Le loup dans la bergerie – Fabio Mitchelli

Sorti en format Broché le 04 février 2021 aux Editions Robert Laffont. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

À mille mètres d’altitude au-dessus de Grasse s’étend le plateau de Caussols, lunaire et envoûtant. En son cœur : la bergerie de Jean-Michel Auban, accusé de cannibalisme et désormais sous les verrous. La première fois qu’il s’y rend, Samuel Steiner, qui est pourtant un commandant de police aguerri, est saisi de vertige. Car la bergerie a été le théâtre d’horreurs indicibles et de nombreux corps y seraient enterrés, dont celui de son père.
Pour comprendre comment ce dernier a pu se retrouver parmi les victimes, Samuel va questionner l’ancienne compagne du tueur. Mais en plongeant dans l’histoire de ce couple lié par la terreur et le sang, il se verra contraint d’affronter un fauve surgi de son propre passé.

Mon avis

Je remercie tout d’abord les Editions Robert Laffont ainsi que le site Babelio qui m’ont permis de recevoir ce livre via la massecritique.

Même si j’ai déjà plusieurs livres de cet auteur dans ma bibliothèque, je n’avais pas encore pris le temps d’en lire. C’est donc le premier livre que je lis de Fabio Mitchelli. Je dois dire que je regrette d’avoir lu celui ci en premier car j’aurais aimé connaître le passé de Samuel Steiner et de sa fille. Cependant, cela ne m’a pas dérangée dans l’histoire en elle même.

Nous découvrons lors de cette lecture Samuel, commandant de police qui se retrouve à Nice afin d’essayer de découvrir ce qui est arrivé à son père Joseph qui a disparu lorsqu’il était enfant. Une histoire de gangs, de vengeance vont le faire quitter Metz afin d’en savoir plus. Dans cette enquête, il va se retrouver dans la bergerie de Jean-Michel Auban , accusé de cannibalisme. Que cache la femme de cet homme? Que sait elle à propos de Joseph? Mais surtout Samuel tente de savoir si son père est venu dans cette bergerie. Comment Joseph, photographe pourrait avoir quelque lien possible avec un homme de ce genre? Pour Samuel c’est impossible et il fera tout pour découvrir la vérité.

En parallèle, Samuel se fait beaucoup de soucis pour sa fille Rebecca qui s’est éloignée de lui depuis le décès brutal de sa mère. Celle ci va se faire entrainer par son petit copain dans une sombre histoire de vidéos pornographiques. Samuel demandera de l’aide à Grégory, le dernier compagnon de la mère de Rebecca mais celui ci n’arrivera pas à faire face à la haine que la jeune fille ressent.

Entre Rebecca sa fille et Joseph son père, Samuel ne saura plus ou donner de la tête mais fera tout pour d’un côté aider sa fille et de l’autre apprendre la vérité.

L’auteur se base toujours sur des faits réels pour ses livres et c’est aussi ce qui m’attire. J’ai passée un très bon moment en faisant cette lecture même si je dois avouer que je m’attendais à quelque chose de plus dur comme lecture.

J’ai retrouvé ici une écriture fluide, j’avais l’impression lors de la lecture qu’on me racontait l’histoire. J’ai eu du mal à le lâcher car je voulais savoir si Samuel arriverait à trouver la vérité sur son père et si il arriverait à sortir Rebecca de cet engrenage.

Petit bémol sur la couverture à laquelle je n’ai pas du tout accrochée mais ce n’est qu’une question de goût personnel et cela n’enlève en rien le talent de l’auteur.

Je n’attendrais pas longtemps avant de découvrir ses autres écrits.

Policiers/Thrillers

La chair de sa chair – Claire Favan

Sortie format Broché le 03 mars 2021 aux Editions HarperCollins. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Moira O’Donnell c’est, derrière le feu des boucles rousses et l’énergie inépuisable, une femme qui lutte pour garder la tête hors de l’eau.
C’est une vie d’adulte démarrée trop tôt.
Ce sont trois gamins livrés à eux-mêmes et autant de boulots cumulés pour les nourrir.
Ce sont des pères absents  : le premier, incarcéré le plus longtemps possible, croit-elle, et le second, suicidé.
C’est une culpabilité sans fin.
Moira O’Donnell, c’est la solitude d’une mère de famille dure au mal qui se bat, tombe et renaît. Pour ses enfants. Et avec eux. À la vie, à la mort.
Chaque semaine, elle achète un ticket de loterie en rêvant à une vie meilleure. Mais les services sociaux ont d’autres projets pour elle… Et un problème n’arrivant jamais seul, l’équilibre précaire qu’elle pensait avoir créé vire bientôt à la tragédie.

Mon avis

Ce n’est pas le premier livre que je lis de Claire Favan mais je peux déjà vous dire que ce ne sera pas le dernier. J’ ai encore quelques uns de ces livres déjà sortis à lire et après cette lecture, j’ai vraiment envie de les découvrir rapidement.

En lisant le prologue on se demande directement dans quoi nous embarque l’auteur. On le découvre rapidement au fur et à mesure de la lecture et on se prend claque sur claque.

Claire nous offre ici un thriller psychologique autour de la famille, Moira la mère et ses enfants Peter, Nigel et Wendy souffrant de mucoviscidose. Pour ses enfants, elle cumule 3 emplois afin de subvenir à leur besoin mais également pour payer les soins de Wendy. Sortira -t-elle un jour de cet engrenage? Trouvera -t-elle enfin une stabilité financière mais également amoureuse?

Nous découvrons également dans cette histoire le personnage de Bo, le père de Peter. Je vous laisse découvrir lors de la lecture de ce livre le rôle qu’il joue dans cette histoire.

Enfin, Bruce est également l’un des personnages principaux de ce livre. Mais encore une fois, je vous laisse découvrir vous même qui est cette personne car je ne veux en aucun cas spolier.

Ce que je peux cependant vous dire c’est que encore une fois Claire Favan fait très très fort et nous offre ici un vrai chef d’œuvre. Elle a un véritable don pour rendre les personnages réels dans notre tête. J’avais l’impression de vivre l’histoire avec eux, de souffrir auprès de certains d’eux, d’avoir envie d’en secouer d’autres.

On passe par tous les sentiments au fur et à mesure de la lecture, colère, tristesse, écœurement, étonnement, … pour arriver à un final machiavélique mais qui je l’avoue m’a frustrée.

Je ne peux que vous conseiller de foncer dans votre librairie acheter cette pépite. Pour ma part je vais sortir de ma PAL les livres de Claire que je n’ai pas encore lu.

Policiers/Thrillers

Que du feu – Cara Hunter

Sorti en format Broché le 10 mars 2021 aux Editions Hauteville. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Tout le monde n’a pas le coeur à réveillonner pendant les fêtes de fin d’année. À Oxford, un incendie a réduit en cendres la maison de la famille Esmond. Parmi les décombres, les corps de deux enfants. Le plus jeune est mort, le pronostic vital de l’aîné est réservé. Que faisaient-ils seuls dans la maison ? Où est passée leur mère ? Pourquoi leur père est-il injoignable ?

Cette affaire met à rude épreuve les nerfs de Fawley et réveille en lui de douloureux souvenirs. Sur place, les flammes ont détruit presque tous les indices, mais plus l’enquête progresse, plus l’inspecteur a du mal à croire que des décorations de Noël soient à l’origine de ce désastre. Et si cet incendie n’avait rien d’accidentel ?

Mon avis

Ayant lu et adoré les précédents livres de Cara Hunter, c’est toujours un plaisir de découvrir une nouvelle sortie de sa part.

« Que du feu » est le troisième tome de la série des enquêtes d’Adam Fawley. Les précédents étant « Sous nos yeux » (tome 1) et « Dans les ténèbres » (tome 2) mais il peut se lire indépendamment sans soucis. Et je dois dire que pour les trois tomes je trouve les couvertures magnifiques.

Nous retrouvons lors de cette lecture plusieurs thèmes comme la dépression post-natale, la famille mais aussi la vengeance.

Je me suis vite retrouvée embarquée dans cette histoire ou l’on découvre hélas la mort d’un enfant et son frère grièvement blessé suite à un incendie. Ou sont le père et la mère? je vous laisse le découvrir lors de cette lecture mais sachez que lorsque vous aurez commencé ce livre, vous ne voudrez plus le lâcher avant la dernière page.

L’auteur nous emmène dans cette histoire de famille qui bascule et l’écriture et le style de Cara Hunter fond que nous ne pouvons que nous attacher aux personnages et par conséquent en savoir plus sur ce qui est réellement arrivé lors de cet incendie qui a ravagé la maison.

Nous suivons donc Adam Fawley et son équipe dans cette enquête qui nous rend dingue. En effet, tout le monde aurait pu mettre le feu à cette maison et au fur et à mesure de la lecture on soupçonne une personne, puis quelques pages plus loin on se dit que finalement se serait plutôt cette autre personne,…

Pour au final se prendre une claque car je n’aurais pas imaginée cette fin, je n’ai rien vu venir.

Le seul bémol lors de ma lecture est le fait que je me suis un peu perdue dans les noms des membres de l’équipe. Il m’a fallut un moment pour bien les distinguer mais à part ça je n’ai vraiment que du positif à dire pour ce livre.

Un conseil foncez dans votre librairie pour l’acheter et pourquoi pas acheter les deux précédents tomes si vous ne les avez pas encore lu.

Policiers/Thrillers

Synopsix – Angélina Delcroix

Sorti en format Broché le 15 août 2020 aux Editions France Loisirs et le 14 janvier 2021 aux Editions Nouvelles Plumes. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Un manoir se dresse dans la neige, majestueux malgré les dommages du temps qui passe. Mais ses lourdes portes ne dissimulent plus son macabre secret : six cadavres pour six scènes de crime.
Quelques semaines plus tôt, Mallory reçoit une étrange proposition par mail : devenir l’un des six participants à un jeu très confidentiel. Le challenge : se glisser dans la peau d’un enquêteur de la police scientifique pendant un mois, avec à la clé, 100 000 euros de récompense. Pour la jeune femme, c’est l’occasion rêvée d’échapper à son travail de serveuse et surtout à sa patronne qu’elle ne supporte plus. Au fil des énigmes de la phase de qualification, Mallory se prend au jeu. Quand elle se réveille un jour après avoir été droguée devant cet imposant manoir, elle comprend qu’il est trop tard pour reculer : le jeu ne fait que commencer…

Mon avis

J’ai déjà lu les précédents livres d’Angelina et c’est toujours avec impatience que j’attends la sortie de son nouveau. C’est donc avec plaisir que je me suis plongée dans Synopsix.

Tout d’abord je dois dire que j’ai vraiment flashé sur la couverture que je trouve sobre et en même temps magnifique.

Lors de cette lecture nous rencontrons Mallory qui a été rejeté par son père et qui depuis vie grâce à son emploi de serveuse. Emploi qu’elle déteste autant que sa patronne.

Quand elle reçoit un mail lui proposant de participer à un jeu elle n’hésite pas longtemps et se retrouve vite à vouloir absolument trouver les solutions aux énigmes afin d’être sélectionnée et d’avoir peut être la chance de gagner 100 000 euros.

Pas un instant elle ne se demande pourquoi l’une des règles est de ne parler de ce jeu à personne.

Mallory va se réveiller un jour devant un énorme manoir. Une fois à l’intérieur pourra t – elle en sortir. D’abord seule, elle se retrouvera ensuite avec les autres participants. Sont-ils seuls dans ce manoir? Quel est leur rôle dans ce « jeu ». Jusqu’ou iront-ils pour gagner ces 100 000 euros?

Je ne vous en dit pas plus afin de ne pas spolier mais sachez que si vous êtes comme moi, dès que vous commencerez cette lecture, vous sursauterez au moindre bruit.

Angelina Delcroix ne déroge pas à son habitude et nous livre encore dans son nouveau livre du suspense à n’en plus finir. Dans cet environnement angoissant, les événements arrivent quand on ne s’y attends pas mais surtout ils n’en finissent plus. Malgré tout, je dois dire que j’ai trouvé quelques longueurs par moment.

Il faut savoir que l’auteur nous livre dans son livre des affaires judiciaires non élucidées qui se sont réellement passée et cela nous imprègne encore plus dans la lecture.

Alors même si Synopsix n’est pas mon livre préféré de cette auteur (car j’ai eu un vrai coup de cœur pour sa trilogie) il est très très bon et si vous aimez les thrillers psychologiques foncez dans votre librairie vous le procurer.