Policiers/Thrillers

Jeux de vilains – Yves Laurent

Sorti en auto édition le 27 août 2020. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

« Après un dernier signe de la main, il s’empara de son briquet et enflamma la mèche. Le feu se propagea inexorablement vers le véhicule dans lequel le futur grand brûlé, s’agitant comme un fou, venait de se déboîter les poignets en tentant de se libérer. Le tueur attendit que la torche humaine cesse de hurler avant de quitter les lieux, satisfait, le sourire aux lèvres. »

Mon avis

Comme promis, voici mon avis sur « Jeux de vilains », suite du premier tome « Jeux de mains ».

Dans ce deuxième tome, l’inspecteur David Corduno et son équipe se retrouvent confronté à une série de meurtres de plus en plus abominables. Quel lien entre ces meurtres et ce que vous avez pu lire dans « Jeux de mains »? je vous laisse le découvrir car je ne veux pas en dire plus au risque de spolier.

Comme je l’ai dis dans ma chronique précédente, j’ai lu ce livre à la suite du premier tome. Et je ne le regrette vraiment pas. Cela m’a vraiment permis de rester complétement dans l’histoire mais surtout de m’attacher encore plus aux membres de l’équipe.

Dans ce deuxième tome j’ai retrouvé cette fluidité dans la lecture, ce plaisir de découvrir ce que les auteurs ont imaginé. Et encore une fois je me suis pris une belle claque. Nous retrouvons ici une augmentation dans l’horreur, tant dans les meurtres que dans les actions faites ( la encore je ne vous en dit pas plus mais je suis déjà certaine que vous penserez à moi lors d’un certain passage en vous disant qu’en effet c’est vraiment dégoutant).

Le rythme de ce deuxième tome est pour moi autant si pas plus intense que le premier je dois vous avouer que l’attaque de certaines cibles m’ont arrachée les larmes, ce qui est extrêmement rare pour moi.

Quand on a été à la hauteur lors d’un premier livre, il n’est pas toujours facile de faire aussi bien pour la suite et bien je peux vous dire que Yves et Laurent n’ont pas fait aussi bien… ils ont fait encore mieux et sincèrement une fois ce livre fini, il m’a fallut quelques jours afin de réussir à me détacher de cette lecture et de ces personnages.

Bref, vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseillez de lire ces 2 livres que j’ai trouvé vraiment excellents. Et bien entendu, j’attends le prochain livre de ces auteurs avec impatience.

Policiers/Thrillers

Jeux de mains – Yves Laurent

Livre sorti le 10 avril 2017.
Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

 « Ce coup-ci n’était qu’un “essai” afin de m’assurer que je n’avais pas tout à fait perdu la main, mais, pour ma prochaine victime, je lui réserve une véritable petite œuvre d’art. Mon vieux Corduno, il va falloir te préparer à en baver grave. » Après deux années d’interruption, le tueur en série qui donnait des cauchemars au célèbre Inspecteur Principal David Corduno et à son équipe, décide de refaire surface afin de poursuivre sa danse macabrement perverse. Le point commun de la sixième victime avec les précédentes ? Une nouvelle phalange emportée, mais à la main gauche, cette fois. Le sang-froid de Corduno va être mis à rude épreuve au cours de cette enquête bruxelloise ponctuée de traits d’humour et de bains de sang. Mais pourquoi le meurtrier semble-t-il si bien connaître son traqueur ?

Mon avis

Je dois vous avouer que ça fait des mois voir plus que mon amie Valérie me dit de lire ce livre. Il me faisait envie mais je n’arrivais pas à me décider car quand on me dit qu’un livre est vraiment bien, j’ai toujours peur d’être déçue et je repousse toujours l’échéance de plonger dans la lecture. Puis le deuxième tome « Jeux de vilains » est sorti et je n’avais toujours pas lu « jeux de mains ». Encore une fois mon amie m’a dit de m’y mettre. J’ai donc acheté le deuxième tome en novembre et … voila enfin je peux dire que oui ça y est, j’ai écoutée Valérie et j’ai lu non pas ce tome mais les deux tomes. Je ne te dirais qu’une chose Val, Mea Culpa, en effet j’aurais du t’écouter et me lire ces livres bien plus tôt.

Ce livre et sa suite (Jeux de vilains dont ma chronique sera pour bientôt) est écrit par deux hommes que vous devez absolument rencontrer. Je ne dis pas ça parce que comme moi ils sont belges mais parce qu’ils sont disponibles pour leurs lecteurs, d’une extrême gentillesse, ils ont toujours le sourire et parce que passer un moment avec eux vous donne le sourire et la pêche.

Une couverture que je trouve magnifique et intrigante à la fois, un titre qui pose question. En ayant ce livre entre les mains je me suis demandé ou allez m’emmener Yves et Laurent. Et bien ils m’ont complétement embarqué dans cette histoire ou nous rencontrons l’inspecteur Corduno et toute son équipe. Alors non je ne vais pas vous refaire un résumé du résumé ou autre mais je vais simplement vous dire que je n’ai pas pu lâcher ce livre, dès que j’avais deux minutes devant moi je me plongeais dedans car je voulais absolument savoir ce qui allait se passer, je voulais retrouver ces personnages auxquels je me suis vraiment attaché. Pour moi Yves et Laurent ont énormément de talent et si je ne savais pas que c’était leur premier roman, je ne l’aurais jamais deviné tant la qualité de cette histoire est à son maximum.

En temps normal j’aime quand le livre que je lis a beaucoup de chapitres, des chapitres court. Cependant ce n’est pas le cas ici puisque nous avons 18 chapitres sur le total des 374 pages et encore une fois cela ne m’a pas du tout dérangé car nous sommes tellement dans un rythme intense sans temps mort que chapitres courts ou longs, peut importe cela n’a rien changé pour ma lecture.

Dans ce livre j’ai aussi apprécié les nombreux rebondissements mais alors le final je peux vous dire excusez moi l’expression mais je me le suis pris en pleine tronche. Je n’aurais pas imaginé une seule seconde cette fin la et c’est ce qui fait aussi qu’un livre est réussi.

Vous l’aurez compris un vrai coup de cœur pour moi que je vous recommande à 100% et je ne vous direz qu’une chose … ne faites pas comme moi n’attendez pas autant de temps avant de le découvrir.

Bientôt la chronique de « jeux de vilains » car sur les conseils toujours très bon de mon amie Valérie, je les ai lu à la suite l’un de l’autre.

Policiers/Thrillers

Cinq doigts sous la neige – Jacques Saussey

Résumé

Une fête d’anniversaire.
Une forêt enfouie sous la neige.
Quinze jeunes coupés du monde.


Marc Torres, écrivain à succès, vit seul avec son fils dans un immense domaine isolé dans les bois.
Alexandre a été très perturbé par le décès de sa mère, cinq ans plus tôt. Plongé dans son travail pour tenter d’oublier la douleur du deuil, Marc ne l’a pas soutenu comme il l’aurait dû.
Lorsque son fils lui demande l’autorisation d’inviter des amis chez eux pour son dix-huitième anniversaire, Marc ne peut refuser, même s’il craint les débordements des jeunes.

Pendant la fête, le ciel se couvre très vite au-dessus des sapins noirs. Bientôt, la neige bloque les accès à la montagne et verrouille la quinzaine d’adolescents chez les Torres au cœur de la forêt silencieuse.

Marc est inquiet. Alexandre est un garçon fragile. Il va devoir le protéger des autres, mais aussi de lui-même.

À tout prix.

Mon avis

Une couverture et un résumé qui m’ont directement donné envie de lire ce livre. Il faut dire que j’apprécie énormément Jacques et son talent.

J’ai profité d’un week-end dans les Ardennes pour le lire et quoi de plus adapté à cette lecture que la vue que j’avais depuis le canapé de la maison que nous avions louée. Des collines enneigées … le décor parfait pour attaquer ce livre.

Dès le début du livre, vous vous retrouvez dans un petit village des Vosges ou tout le monde se connaît. Cependant, depuis quelques années Marc, écrivain et son fils Alexandre sont venus s’y installé. Si Alexandre à bien des copains du lycée, Marc lui reste distant et ne se mélange pas à la population du village.

Quand Alexandre insiste auprès de son père pour organiser une fête pour ses 18 ans, Marc refuse avant d’accepter à contrecœur.

En plus d’une fête qui ne se déroule pas comme le voudrait Alexandre, la météo capricieuse va venir s’en mêler si bien que les adolescents seront obligé de dormir sur place au grand désarroi de Marc.

Au réveil, un drame c’est déroulé. La vie de Marc ne sera plus jamais comme avant et les secrets entre lui et son fils referont surface.

Vous retrouvez dans ce livre aux chapitres courts un climat angoissant, des mensonges, de la jalousie, une tension présente pendant toute la lecture, de multiples rebondissements et surtout un final que je n’attendais pas du tout. En lisant ce final je me suis rappelé avec lu le prologue et mettre dit à ce moment la que je ne comprenais pas trop ce que ce prologue faisait dans ce livre par rapport à l’histoire du livre. Et bien en finissant ces dernières pages, je comprends tout à fait le lien avec le prologue et j’en suis vraiment épaté.

Vous l’aurez compris j’ai pris un vrai plaisir à lire ce dernier livre de Jacques, je n’avais qu’une envie tourner les pages pour découvrir la suite. Je me dis que je ne vais pas attendre longtemps avant d’en lire un autre de lui (et oui je ne les ai pas encore tous lu).

Policiers/Thrillers

L’île des condamnés – Béatrice Fronton-Patinote

Sortie format Broché le 25 novembre 2020 aux Editions PLUMES MARMOTTE. Egalement disponible sur liseuse.

Résumé

Un faux jeu de télé-réalité organisé par un petit groupe de riches désabusés. Un serial killer lâché sur une île déserte avec les participants de ce jeu, naïfs, qui ne savent pas qu’ils ont été piégés. Un policier à la retraite et une jeune médium. Dans un jeu de cache cache morbide, chacun va essayer de survivre, mais tous n’y parviendront pas.

Mon avis

Pour commencer je tiens à remercier les Editions PLUMES MARMOTTE pour m’avoir permis de faire cette lecture via le site Netgalley.

Natasha, Fred, Samir et Elisa, 4 jeunes qui décident de passer un casting pour un jeu de télé-réalité. Ceux-ci seront tous sélectionnés par Monsieur, le directeur de casting pour partir sur une Ile en Guyane.

La première partie du livre nous parle de ces 4 personnes, de leur vie, le pourquoi elles veulent participer à ce jeu,… Mais nous apprenons beaucoup plus d’informations au sujet d’Elisa, médium de mère en fille.

Nous découvrons également dans cette partie Léon, ancien policier reconvertit en agent de sécurité. Suite à une mission il va se retrouvé sans le vouloir mêlé à ce jeu mais aussi Monsieur et enfin Julien Magloire qui disparaît subitement de l’hôpital psychiatrique ou il réside. Celui ci est très dangereux et ne pense qu’à une chose… tuer.

J’ai appréciée le fait que l’auteur se penche vraiment sur ces 4 personnages principaux que sont Elisa, Léon, Monsieur et Julien Magloire. En ce qui concerne les autres personnes, l’auteur nous en parle un peu mais suffisamment pour comprendre leur façon de faire et de penser.

Cette partie m’a semblée un peu longue. Non pas que je me suis ennuyée car il s’y passe déjà des choses intéressantes mais en lisant le résumé de ce livre je m’attendais vraiment à passer les 3/4 de l’histoire sur l’île ce qui n’est pas du tout le cas et pour ma part je trouve que la partie se déroulant sur l’île aurait pu être plus longue, il aurait pu s’y passer plus de choses.

Quand les participants arrivent sur l’île, ils découvrent rapidement que quelque chose cloche. Je vous laisse découvrir ce qui s’y passera.

Une écriture très fluide, une histoire qui fait froid dans le dos car avec de l’argent tout est possible… même le pire.

Comme dit précédemment j’aurais aimée passer plus de temps sur l’île mais malgré cela, ça reste une très bonne lecture pour moi et j’ai passé un agréable moment.

Policiers/Thrillers

C’est dans la boîte – Frédéric Ernotte

Sortie format Broché le 14 juin 2012 et en format poche le 30 septembre 2020 chez Séma Editions. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

La Boîte Noire…
Un endroit sombre, peuplé par les forces de l’ordre.
Un cloaque virtuel où je me sens chez moi et qui repousse inlassablement le moment où je me couche. J’aime profiter de ces heures anesthésiées. Ne pas être dérangé. Ce téléphone qui vibre m’agace. C’est rarement bon signe quand on m’appelle en pleine nuit. Un tueur de flics court dans la région. Catherine est morte, et je suis peut-être le prochain sur la liste…
Je dois me mettre au vert quelques jours.
Me protéger.
Réfléchir.
Peut-être participer à cette intrigante ronde des boîtes annoncée sur le site. Un huis clos secret entre inspecteurs dans un chalet isolé. Un jeu malsain où différents destins se croisent. Une réunion entre des inconnus en mal de découvertes. Une nuit durant laquelle soulever le couvercle d’une boîte remplie d’objets insolites peut vous laisser des traces indélébiles.

Mon avis

C’est dans la boîte est le premier livre de Frédéric Ernotte et je peux vous assurer que pour un premier, l’auteur a fait fort, très fort.

J’ai commencé cette lecture sur conseil d’une amie et je ne regrette vraiment pas de l’avoir écoutée.

Nous retrouvons ici Jeff, flic solitaire qui carbure à la vodka. L’enquête du moment? le tueur au piercing.

Lorsque sa collègue et amie est retrouvée morte, Jeff décide de prendre un peu de distance. Mais que faire pendant cet arrêt? Pourquoi pas s’inscrire à un jeu, une réunion plus précisément.

Le principe est simple, chaque participant doit venir dans un chalet isolé avec une boite. Dans cette boite doivent se trouver plusieurs indices sur une affaire résolue. Le but étant que les autres participants trouvent de quelle affaire il s’agit. La suite? je vous laisse la découvrir lorsque vous lirez ce livre. Mais ce que je peux vous dire c’est que tout ne se passera pas comme prévu.

J’ai adoré faire cette lecture.

Une écriture fluide, l’utilisation du présent et de la première personne du singulier ce qui nous accroche directement dans l’histoire, des personnages détaillés juste comme il faut, pas trop mais pas trop peu.

Au fur et à mesure de ma lecture je me suis dis mais quelle idée de génie car sincèrement je n’avais jamais lu une histoire de ce genre, il fallait vraiment trouver l’idée.

Tout cela transmit au lecteur de façon brillantissime tout en nous transportant totalement dans l’histoire.

Et pour finir une fin qui m’a scotchée car je n’ai rien vu arriver et me suis faite avoir comme une bleue.

Je peux vous dire que je suivrais la suite de cet auteur avec plaisir.

Policiers/Thrillers

Sous mes yeux – K.L. Slater

Sortie format liseuse le 1er octobre 2020 aux Editions Hauteville.

Résumé

La confiance aveugle précède toujours le drame…

Quand Billie, huit ans, disparaît dans la forêt alors qu’il était en train de jouer au cerf-volant avec sa sœur, tous les habitants de Newstead prennent part aux recherches, et le village est sous le choc lorsqu’on retrouve son corps, deux jours plus tard.
Seize ans après le drame, Rose, qui n’a jamais pu se résoudre à quitter la maison de son enfance, mène une vie en sourdine, toujours accablée par la culpabilité : si elle ne l’avait pas quitté des yeux, son petit frère serait encore en vie.

Lorsque son voisin et ami de longue date fait un malaise, Rose vole à son secours. Après la bouleversante découverte qu’elle va faire, elle n’a plus qu’une certitude : elle est en danger de mort.

Mon avis

Ce n’est pas le premier livre de cette auteur que je lis et pourtant c’est la première fois que je ressors déçue de ma lecture.

Nous retrouvons dans ce livre l’histoire de Rose pour qui a vu sa vie totalement changé seize ans auparavant avec la disparition de son frère. Depuis ce jour la elle se sent coupable car ils étaient ensemble lors de la disparition de Billie mais aussi car elle connaissait le tueur de son frère.

Cette lecture est faite de chapitres qui alternent le passé et le présent. Nous jonglons entre la vie de Rose un peu avant et après l’enlèvement de Billie, ses fréquentations, son comportement avec Billie, les tensions avec sa meilleure amie, … et la vie de Rose 16 ans après, habitant toujours le domicile de ses parents décédés. Même si elle ne s’est jamais remise de la mort de son frère, jamais elle n’a douté de l’identité de l’assassin. Mais tout se bouscule dans sa tête le jour ou elle trouve une preuve troublante chez son voisin qu’elle connait depuis toujours.

La quatrième de couverture me semblait prometteuse, surtout la dernière phrase : « Après la bouleversante découverte qu’elle va faire, elle n’a plus qu’une certitude: elle est en danger de mort ». On nous fait ici penser que Rose va se retrouver en danger suite à cette découverte alors qu’en réalité il n’en est rien du tout. Oui cette découverte va la bouleverser et elle fera tout pour découvrir la vérité mais à aucun moment Rose ne se retrouve en danger suite à ça. J’en viendrais même à dire que c’est dommage car cela aurait mis un peu de suspense et de piment dans cette lecture.

Je peux sincèrement dire que je me suis ennuyée tout le long de ma lecture mais j’ai voulu aller jusqu’au bout car dans ces cas la j’espère toujours un final qui me fera dire que même si je n’ai pas accrochée au 3/4 du livre la fin fait que ça reste un bon livre. Et bien encore une fois une déception, pas de final qui nous fait nous prendre une belle claque, une fin des plus banale.

Et ce qui m’a vraiment dérangé également c’est des erreurs lors de la lecture, des prénoms échangé( par exemple on parle de Rose mais on met le nom de Cassie), des phrases incomplètes ( ex: au lieu de « C’est ce qui c’est passé » on peut lire « c’est qui c’est passé »). Cela peut arriver mais ici je me suis trouvée plusieurs fois face à ce problème.

Vous l’aurez compris, une déception pour moi mais bien entendu ça ne reste que mon avis et n’hésitez pas à découvrir cette lecture afin de vous faire votre propre opinion.

Policiers/Thrillers

Grand froid – Cyril Carrère

Sortie Broché le 22 novembre 2018. Format poche le 13 février 2020.

Résumé

LES SECRETS NE MEURENT JAMAIS

La vie de Lucas a basculé en une seconde : sa mère, une brillante avocate nantaise, a été retrouvée morte dans un parking souterrain.
Si la police conclut à un suicide, Lucas n’y a jamais cru. Convaincu de son assassinat, il se lance dans une enquête qui va le percuter avec une violence inouïe. Pour Lucas, l’heure est venue d’entrouvrir la porte du passé de sa mère… Au risque de voir l’insoupçonnable s’en échapper.
La vérité est proche. Si proche. Bien plus terrible et dangereuse que tout ce que Lucas imagine… Inspirée de faits réels, portée par une atmosphère glaçante et des rebondissements en série, cette révélation des lecteurs 2019 vous plonge, au fil des chapitres, dans un nouveau classique du genre.

Mon avis

Un auteur que je n’avais jamais lu. Et bien je ne peux que m’en vouloir d’avoir attendu aussi longtemps afin de découvrir l’univers de Cyril Carrère.

La vie de Lucas, urgentiste s’écroule le jour ou sa mère Gaëlle est retrouvée morte, une arme à la main. La police conclut rapidement à un suicide. Mais Lucas doute, il connaissait sa mère et sait qu’elle n’aurait jamais été capable de ça. Celui ci va donc décider d’enquêter sur la mort de Gaëlle. Très vite il se rend compte que prouver qu’on a tué sa mère sera plus compliqué qu’il ne l’espérait. Que cache le lieutenant en charge de l’enquête? Qu’arrive – t – il aux personnes qui tentent de l’aider à trouver la vérité? Je vous laisse découvrir tout cela en lisant cette pépite mais je peux déjà vous dire que la vie de Lucas ne sera plus jamais la même.

Une histoire menée avec brio, les personnages et atmosphères sont parfaitement développés ce qui fait que j’avais l’impression de vivre l’histoire au fur et à mesure avec Lucas. Et quelle histoire! Lucas va de découverte en découverte au fur et à mesure de son enquête. Je me suis totalement attaché à ce personnage.

Des chapitres courts, des rebondissements qui accrochent totalement le lecteur et auxquels on ne s’attends pas du tout et un final comme je les aime.

J’ai rarement lu un livre autant abouti, sans fausses notes de la première à la dernière page et franchement ce n’est que du bonheur. Cyril Carrère a écrit deux autres livres que je ne tarderais pas à lire.

Policiers/Thrillers

L’inconnu de la forêt – Harlan Coben

Sorti en format Broché le 15 octobre 2020 aux Editions Belfond. Egalement disponible pour liseuse et en version audio.

Résumé

WILDE.
SON NOM EST UNE ÉNIGME, TOUT COMME SON PASSÉ.

Il a grandi dans les bois. Seul.
Aujourd’hui, c’est un enquêteur aux méthodes très spéciales.

VOUS IGNOREZ TOUT DE LUI.

Il est pourtant le seul à pouvoir retrouver votre fille et cet autre lycéen disparu.
Le seul à pouvoir les délivrer d’un chantage cruel. D’un piège aux ramifications inimaginables.

Mais ne le perdez pas de vue.

CAR, DANS LA FORÊT, NOMBREUX SONT LES DANGERS ET RARES SONT LES CHEMINS QUI RAMÈNENT À LA MAISON

Mon avis

Je remercie tout d’abord les Editions Belfond pour leur confiance ainsi que le site Babelio qui m’a permis d’obtenir ce livre lors d’une masse critique privilégiée. Pour cette chronique, il est demandé par Babelio une manière un peu différente qu’à l’ordinaire. En effet, je vais vous partager mon avis sur cette lecture sous forme de lettre.

Chère Jennifer,

Aujourd’hui c’est à toi que je décide de consacrer cette lettre afin de te donner mon ressenti sur ma lecture de « L’inconnu de la forêt » d’Harlan Coben. Je t’ai choisi car je sais que tu apprécie beaucoup cet auteur et que tu as dans ta bibliothèque tous ses livres à part ce dernier, alors si grâce à ce courrier tu pourrais le gagner afin de l’ajouter à ta collection, ce serait un plaisir pour moi.

Si je t’ai choisi c’est également parce que je sais que depuis maintenant deux ans tu as perdu ce goût de la lecture. Même si tu lis encore tu n’as plus ce plaisir que tu avais avant. Alors si seulement ce livre pouvait t’aider à retrouver ce plaisir lorsque tu tournes les pages d’un livre, cela me toucherais vraiment.

En lisant le résumé tu te diras surement qu’on ne nous dit pas grand chose sur l’histoire et je suis tout à fait d’accord avec toi. En ce qui concerne la couverture, je ne sais pas toi mais moi je l’adore et je la trouve en totale symbiose avec le titre.

En découvrant ce livre, tu feras la connaissance de Matthew qui va demander de l’aide à sa grand mère l’avocate Hester Crimstein que tu as déjà eu l’occasion de retrouver dans d’autres livres de Harlan Coben. Matthew est inquiet par rapport à son amie Naomi, souffre douleur de sa classe et qui a mystérieusement disparue.

Et c’est suite à cette disparition que tu découvriras Wild, le parrain de Matthew qui a grandit dans la forêt, seul et qui n’a aucun souvenir de son enfance hors de cette forêt. Wild devient rapidement le personnage principal de ce livre, personne intrigante car tu te rendras vite compte que même si celui ci à grandit seul il n’est pas le cliché de l’homme des bois comme on pourrait le craindre. Mais je te laisse le plaisir d’en découvrir plus sur Wild quand tu feras la lecture de ce livre.

Je ne veux pas t’en dire trop car je sais que tu aimes découvrir par toi même mais afin de te donner l’envie de découvrir « l’inconnu de la forêt » je te dirais que dans ce livre, on y retrouve des thématiques comme le harcèlement scolaire, l’enlèvement, le monde politique (mais pas trop, je sais que ce n’est pas ce que tu apprécies le plus), que tu y trouveras des chapitres courts et une écriture fluide.

Voila, je te résumerais les choses en te disant que même si ce n’est pour moi pas le meilleur de Harlan Coben ( en même temps il en a déjà écrit tellement) j’ai quand même passé un très bon moment lors de ma lecture et que je ne peux donc que te le conseiller.

P.S: allez je te file une petite info… je pense qu’Harlan Coben nous partagera encore d’autres aventures avec Wild dans ses prochaines parutions.

Gros bisous

Stéph

Policiers/Thrillers

Les monstres – Maud Mayeras

Broché le 02 octobre 2020 aux Editions Anne Carrière. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Ils vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière du jour qu’ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l’amour qui les réchauffe et surtout grâce à Aleph, l’immense, le père, qui les ravitaille, les éduquent et les préparent patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que dehors, il y a des humains. Parce qu‘eux sont des monstres, et que tant qu’ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n’ont aucune chance.
Mais un jour Aleph ne revient pas, un jour les humains prédateurs viennent cogner à leur porte. Alors, prêts ou pas, il va falloir faire front, sortir, survivre.
Pendant ce temps, dans une chambre d’hôpital, un homme reprend conscience. Une catastrophe naturelle sème la panique dans la région. La police, tous les secours sont sur les dents. Dans ce chaos, l’homme ne connait qu’une urgence : regagner au plus vite la maison où on l’attend.

Mon avis

Après avoir lu « Hématome » l’an dernier, livre que j’avais adoré, c’est avec plaisir que j’ai entamé de lire « Les monstres ». Livre que j’ai reçu de la part d’une copine que je remercie encore.

Dès que je l’ai eu entre les mains j’ai trouvé la couverture à la fois magnifique et à la fois flippante. Après la lecture du résumé, je me suis dis que c’était vraiment le côté flippant qui correspondait à ce que j’avais dans les mains.

Les monstres n’existent pas… Et pourtant les enfants qui sont enfermés avec leur mère dans le terrier sont persuadé qu’ils sont bien des monstres et qu’ils ne doivent surtout pas se mêler aux humains. Pourquoi croient – ils qu’ils sont des monstres? Parce que Aleph leur apprend tout ce qu’ils doivent savoir sur le monde humain et sur leur monde à eux car oui si Aleph dit quelque chose c’est la vérité. Et donc c’est naturellement que ces enfants pensent être totalement différents des autres mais aussi de leur mère. L’auteur nous fait découvrir la vie de ces enfants et de leur mère qui fait tout pour s’occuper au mieux d’eux comme elle le peut, avec les moyens qu’Aleph lui donne et surtout dans ce terrier, cet espace réduit dont ils ne sortent jamais. Leur nourriture? c’est Aleph qui leur apporte, ils savent lire? la encore c’est Aleph qui leur apprend la lecture… Mais lorsqu’Aleph ne se montre plus, qu’ils se sentent abandonnés, de quoi seront – ils capable? Je vous laisse le découvrir en faisant la lecture de cet livre.

C’est encore une fois compliqué pour moi de vous donner mon avis sur cette lecture. Je peux dire que j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire et que je n’avais pas envie de le lâcher afin de savoir comment cette histoire allait se terminer mais aussi parce que ce sentiment d’oppression m’a tenu en haleine tout au long de ma lecture. J’avais un peu l’impression de vivre moi même ce que ces enfants et leur maman vivaient, de ressentir leurs émotions, leurs certitudes, leurs illusions,…

Et d’un autre côté, je n’ai pas eu le coup de cœur auquel je m’attendais, je ne l’ai pas trouvé le côté très « noir » que ce que je pensais découvrir à la lecture des avis. Peut – être ne l’ai je pas lu au bon moment, peut – être aurais je du attendre un peu d’avoir lu quelques livres plus léger avant, peut – être aussi qu’à force de lire souvent le même style de livres je deviens de plus en plus difficile à convaincre.

Vous l’aurez compris, je n’ai pas eu le coup de cœur même si j’ai adoré et encore une fois je pense juste que je n’ai pas choisi le bon moment pour le lire mais faites vous votre propre avis car ce livre est très très bon.

Policiers/Thrillers

Prendre un enfant par la main – François – Xavier Dillard

Sortie format Broché le 01 octobre 2020 aux Editions Belfond. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Lorsque vous lâchez la main de votre enfant, êtes-vous certain de pouvoir la serrer de nouveau un jour ?

Quatre ans après la disparition de leur fille Clémentine dans le naufrage d’un voilier, Sarah et Marc sont rongés par la culpabilité et la tristesse.
Jusqu’à ce que de nouvelles voisines emménagent sur le même palier avec leur enfant, Gabrielle, dont la ressemblance avec Clémentine est troublante. Au contact de cette adolescente vive et enjouée, Sarah reprend peu à peu goût à la vie.
Mais lorsque le destin de Gabrielle bascule dans l’indicible, les démons que Sarah avait cru pouvoir retenir se déchaînent une seconde fois.

Mon avis

Je remercie les Editions Belfond et le site Netgalley pour m’avoir permis de faire cette lecture.

J’ai déjà lu 3 livres de François – Xavier Dillard et à chaque fois je referme le livre en ayant un goût amer. Non pas à cause de l’histoire mais parce que je ne veux pas que ça s’arrête, je voudrais encore et encore tourner les pages et découvrir ce que l’auteur nous offre.

Sarah n’est plus que l’ombre d’elle même depuis la mort tragique de sa fille Clémentine lors d’une sortie familiale en bateau. Marc son mari se plongera dans l’alcool et les jeux les plus sombres. Et puis il y a Gaspard, le frère de Clémentine lui aussi présent lors de l’accident et qui se sent totalement délaissé par ses parents. Enfin nous découvrons Louise, la petite dernière. Des années après cette tragédie, le couple ne s’en est toujours pas remis.

Sarah a trouvé pour seul « réconfort » ses moments de discussion avec une voisine mais rien n’arrive à lui redonner le sourire. Jusqu’ à ce jour ou l’appartement d’en face trouve de nouveaux acquéreurs… Gabrielle, une adolescente qui emménage avec ses deux mamans. Mais Gabrielle n’est pas une adolescente ordinaire, elle ressemble énormément à Clémentine ce qui perturbe déjà Sarah mais quand Sarah apprendra d’autres similitude avec sa fille décédée, cette ci va tout faire pour passer le plus de temps possible avec Gabrielle, la conseiller, l’aider à organiser une fête, … Peu à peu Sarah va retrouver goût à la vie. Mais comment cette histoire, cette rencontre finira t – elle? Je vous laisse le découvrir car oui je vous conseille à 100 % cette lecture.

François – Xavier Dillard nous offre ici un véritable thriller psychologique sur son thème de prédilection qui est la famille. Livre qu’on ne lâche pas avant la dernière page. Des chapitres court qui font qu’on se dit  » allez encore un petit chapitre avant de dormir » mais finalement c’est bien plus qu’un petit chapitre que l’on dévore avant d’éteindre la lumière. Des personnages attachants pour certains, qui nous font nous poser milles questions pour d’autres. J’ai également apprécié le final que je n’avais pas vu venir.

Pour moi, avec « Prendre un enfant par la main » l’auteur confirme son entrée dans la cour des grands. Et je ne peux donc vous dire qu’une seule chose foncez, foncez, foncez chez votre libraire pour acquérir cette pépite.