Romans

Tout s’écroule – Anaïs Raphaël

Edité en format Broché le 29 août 2019 aux Editions Librinova.

Résumé

Estelle est heureuse. Elle a réussi à décrocher son diplôme de professeur des écoles et doit prochainement prendre ses fonctions dans une école maternelle à Toulouse. Son fiancé, Bastien la demande en mariage et quelques mois après la cérémonie, elle donne naissance à une magnifique petite fille prénommée Jade. Ils sont entourés de leurs parents et de leurs meilleurs amis, Fanny et Jules. Tout semble leur sourire. Mais voilà, la vie est capricieuse. Il suffit parfois d’une seconde pour que tout s’écroule.

Mon avis

Je dois vous avouer qu’il est très difficile pour moi de vous donner mon avis sur cette lecture et cela pour plusieurs raisons.

La première étant qu’il est compliqué de ne pas trop en dire. En effet, même si le résumé nous parle d’un monde qui s’écroule, aucune autre information n’est donné et de ce fait parler de l’histoire en elle même serait d’office spolier l’histoire.

La deuxième raison pour laquelle il m’est compliqué de faire cette chronique est que je ne saurais dire si ce livre m’a plut ou pas. Vous allez vous dire que je suis bizarre, qu’on doit savoir si nous avons aimé une lecture ou pas. Et bien je pense que c’est bien la première fois que je suis autant mitigé sur ma lecture. Je dois avouer que dès le début j’ai vraiment eu du mal avec le style. Je m’explique, pour moi ce qui pourrait être écrit en 1 phrase avec les ponctuations nécessaires est dit en quatre voir cinq phrases. Nous avons donc énormément de phrases très courtes et cela m’a vraiment dérangé pendant ma lecture. J’ai également eu du mal avec le côté émotion que je n’ai pas ressenti alors que dans ce genre d’histoire j’aurais aimé ressentir cette forte émotion qui devrait ce dégager d’une telle histoire. Cependant, l’histoire de base m’a fait accroché rapidement, les thématiques sont très intéressantes. Nous avons aussi énormément de rebondissements et c’est le genre de chose qui me plait.

Vous l’aurez compris, un livre qui m’a laissé sur ma faim mais que j’avais envie de finir afin de voir comment cette histoire se terminerais. Je ne peux donc que vous conseiller de le lire afin de vous faire votre propre opinion.

Romans

Une mère en partage – Yves Jacob

Sortie format Broché aux Editions Presses de la Cité le 14 novembre 2013. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

A la suite d’un drame familial, Héloïse Le Meur devient  » maman d’accueil  » pour la Protection de l’enfance. Sa belle propriété s’y prête : vaste, au cœur de la campagne normande et peuplée d’animaux. Arrivent Justine et Raphaël. Avec eux, un lot de souffrances et de joie enfantine, de paradis et d’enfer. Ils portent un lourd secret qui les rend à la fois violents et fragiles.
Durant deux ans, Héloïse leur offre des trésors de tendresse et un chemin vers la renaissance. Mais un nouveau drame, inattendu, vient faire voler en éclats le semblant d’équilibre de ses deux protégés…

Mon avis

L’auteur nous plonge dans la douleur suite à la perte d’un enfant. La tristesse, l’incompréhension, le doute. Ce sujet est abordé avec énormément d’humanité. Mais quand on perd un enfant, comment s’en sortir? C’est Yan et Isa l’homme et la fille d’Héloïse qui auront cette idée… Et quelle idée, proposer à Héloïse de devenir famille d’accueil. Si dans un premier temps celle – ci refuse catégoriquement, un évènement va changer son jugement et elle décide de se lancer dans cette aventure qu’est d’accueillir des enfants en détresse.

En accueillant Justine et Raphaël, Héloïse ne s’attendait pas à cette vague d’amour, jamais elle n’aurait penser pouvoir à nouveau sourire depuis le décès de sa fille Séverine. Ces enfants qui ont une enfance très compliquée avec un père en prison et une mère alcoolique.

En lisant ce livre, on passe par tous les sentiments, la tristesse, l’amour, la joie, l’écœurement mais aussi et surtout l’espoir.

Un très bon moment de lecture même si certains passages sont durs mais il en est souvent ainsi dans ce genre de livre.

Un auteur que je vais suivre.

Romans

La vieille dame qui voulait se jeter du rez-de-chaussée – Bruno Boniface

Format Broché le 28 février 2019 aux Ateliers Henry Dougier. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

Les histoires de patients d’un psy vu par un trou de souris

 » Comme presque tous les patients, il commence sa première séance par « Je ne sais pas par où commencer. » « 

Qui n’a jamais rêvé de lorgner par le trou de la serrure à la porte d’un psy ? Ecouter la vie des uns, les histoires parfois cocasses des autres, les échanges et les réponses s’il y en a.

Le narrateur,  » le psy « , partage son temps entre l’hôpital, son cabinet et le reste de sa vie. Comme un journal intime, il nous raconte par épisodes, ses patients, son quotidien, ses doutes et ses propres fêlures.

On y croise ce père devenu alcoolique au départ de son fils en Syrie ou cette mère qui n’arrive pas à couper le cordon avec son fils de 30 ans ; des amis qui l’invitent  » un peu aussi parce qu’il est l’ami qui est psy  » ; son propre psy qui le recadre sans ménagement ; ses collègues potaches qui rebaptisent la moitié des troubles mentaux.

On y croise CD, la cardiologue, avec qui il passe ses dimanches de garde et qui se bat, elle-aussi, contre ses propres démons.

Et puis il y a cette vielle dame, au demeurant charmante, qui menace de se jeter du rez-de-chaussée…

Mon avis

Je remercie tout d’abord les Ateliers Henry Douglas ainsi que le site Babelio pour m’avoir permis de faire cette lecture via la Masse critique.

Même si ce n’est pas le style de livre que je lis habituellement, je peux dire que j’ai vraiment passée un bon moment. Ce livre est classé en tant que roman mais il pourrait tout aussi bien se trouver en catégorie récit de vie.

Chaque chapitre de ce livre nous raconte l’histoire entre le psy et un de ces patients. Patients qu’il reçoit aussi bien à son cabinet privé qu’à l’hôpital. Il aide chaque personne sans distinctions, des précarisés aux plus riches.

Nous avons aussi des moments de sa vie privée car quand il se rend chez des amis, la conversation de ses hôtes dévie régulièrement sur son côté psy. Et oui pour ses amis avoir un psy parmi eux ça peut toujours aider.

Nous découvrons aussi CD, une de ces collègues et amie cardiologue qui a elle aussi besoin de son ami mais en tant qu’ami ou en tant que psy? Je vous laisse le découvrir.

Une chouette lecture qui me sort de ma zone de confort et qui me fait me poser la question  » Est -ce vraiment les patients de ce psy qui ont besoin d’aide? Ne serait ce pas pour certains plutôt l’entourage qui devrait consulter? »

Si vous voulez en découvrir un peu plus sur ce sujet n’hésitez pas à lire ce livre.

Romans

Le jour où – Amélie Antoine

Sorti Broché le 03 septembre 2020 aux Editions XO. Egalement disponible sur liseuse.

Résumé

Printemps 2019, un cimetière parisien.
Rebecca a pris l’habitude de venir fleurir des tombes à l’abandon.
Benjamin, lui, vient assister à l’enterrement d’un inconnu.
Quand le hasard les met sur la route l’un de l’autre, le rapprochement se fait avec douceur et prudence, chacun prisonnier de sa propre souffrance.
Les secrets du passé sont parfois lourds à dévoiler, et ceux de Rebecca font osciller Benjamin entre amour fou et inquiétude sourde.
Et comment séduire une femme alors que l’on porte en soi une lourde culpabilité ?

Ces deux écorchés vifs vont pourtant apprendre à s’apprivoiser, à baisser les armes, laissant de côté l’ombre pour la lumière…

Mon avis

En lisant le résumé de ce livre je m’étais dit que je ne le lirais surement pas ou en tout cas pas de suite. Et puis j’ai eu envie de changement après quelques thrillers et en voyant cette couverture que je trouve tellement belle je me suis décidée à me lancer quand même dans cette lecture. Je peux vous dire que je ne regrette vraiment pas mon choix.

Je ne vais pas vous faire une longue chronique pour ce livre car en effet je pense qu’il faut laisser aux futurs lecteurs la découverte de cette histoire qui nous parle de Rebecca et de Benjamin. Mais aussi de Solal et de Louis.

Si au début je trouvais gênant que la quatrième de couverture ne nous en dévoile pas plus sur le fond de l’histoire, je pense que c’est au final une très bonne chose.

Dès que j’ai commencée ma lecture, je me suis sentie complétement embarquée dans la vie de Rebecca et de Benjamin, deux cabossés de la vie. Bizarrement en temps normal je peux lire n’importe ou et surtout avec du bruit, la tv,… Mais cette fois, j’ai eu besoin de m’isoler, de lire quand j’étais seule et dans le silence. Quand je tournais les pages j’avais à chaque fois l’impression d’être enveloppé dans un cocon ou rien ne pouvait me faire sortir de ce moment.

Amélie nous offre ici 2 personnages auxquels il est impossible de ne pas s’attacher, de ne pas être triste ou en colère ou encore joyeux en fonction de l’avancée de leur vie. Rarement un livre m’a fait pleurer mais cette fois je peux dire que oui j’ai pleurée lors de cette lecture.

Pour conclure je vous direz que ce livre est totalement bouleversant, attachant, déroutant. Je vous conseille vraiment de ne pas passer à côté de cette magnifique lecture.

Romans

Mecs mortels cherchent colocataire stylée – Julie Vallin

Sorti pour liseuse le 10 juin 2020

Résumé

Vivre avec une bande de mecs quand on est une nana plutôt réservée ? Challenge accepted !

Caroline le sait bien : elle est de nature timide et introvertie. Ce qui est loin d’être un atout pour sa carrière de romancière, ou pour la tournée prévue à l’occasion de la sortie de son nouveau roman. C’est pour cette raison qu’elle a accepté de relever le défi stupide lancé par son éditrice : intégrer la colocation du cousin de celle-ci pour sortir de sa zone de confort. Après tout, partager le quotidien de trois mecs aux personnalités opposées ne pouvait que l’aider ! Enfin, c’est ce qu’elle croyait. Car tout se complique le jour où Caroline rencontre Alexis, le beau brun dont elle occupe la chambre et qui ne semble pas du tout au courant qu’une inconnue dort dans son lit…

Mon avis

Je suis de nouveau sortie de ma zone de confort avec cette lecture et j’en suis enchantée. J’apprécie de plus en plus ce style de lecture entre 2 thrillers.

J’ai adoré l’histoire de Caroline qui se retrouve en colocation avec 3 mecs complètement différents les uns des autres. Afin de prendre de l’assurance avant de rencontrer ses fans pour la tournée lors de la sortie de son 4ème roman, Caroline se voit proposer par son éditrice d’intégrer la colocation de son cousin. Dès lors qu’elle passe la porte de cette maison et rencontre Samuel, Xavier et Arthur, plus rien ne sera comme avant pour elle. Ces 3 derniers vont en effet tout faire pour l’aider à gagner en assurance … Mais jusqu’ou iront-ils? Que ce passera – t – il quand Alexis le 4ème mec de la bande et surtout le propriétaire de la chambre que loue Caroline reviendra pour reprendre sa place à la coloc? Caroline aura t – elle assez confiance en elle pour rabrouer son ancienne amie d’enfance qui passe sont temps à la rabaisser? Mais surtout Caroline ira – t – elle jusqu’au bout et fera – t elle cette tournée pour son livre? j’ai bien entendu découvert toutes les réponses à ces questions en faisant cette lecture et j’ai pu découvrir avec plaisir les péripéties de Caroline, les liens d’amitiés qui se créent, les liens d’amour, les complicités, les blagues, les fous rires, les coups de colère,…

Les personnages sont « presque » tous plus attachants les uns que les autres même si je me suis un peu moins attachée à Alexis… Peut – être parce qu’il n’est pas présent dès le début. Mais j’ai surtout pris énormément de plaisir à découvrir Caroline, Xavier, Arthur, Samuel, Luc et Sarah.

J’ai vraiment passée un excellent moment lors de cette lecture que je vous conseille vraiment pour un moment sans prise de tête.

Romans

S’inventer une île – Alain Gillot

S’inventer une île – Alain Gillot
Sorti Broché le 20 février 2019
Egalement disponible sur liseuse.

Résumé

Alors qu’il est sur un chantier en Chine, Dani apprend que son fils, Tom, 7 ans, s’est noyé. Il rentre précipitamment pour rejoindre Nora, sa femme, et s’occuper des formalités. Mais il traverse cette nouvelle réalité en étranger. Son chagrin ne trouve pas sa place, tout comme ses regrets, ceux de s’être si souvent absenté de chez lui. Quel père aura-t-il été en fin de compte?
C’est alors qu’il lui apparaît, son fils, tel un petit fantôme de chair et d’os, et qu’il lui parle. Dani résiste un temps à sa présence aussi magique qu’inexplicable, puis l’accepte. Ensemble, ils partent pour Belle-Île, s’inventer un endroit à eux, leur île, où Dani retrouvera des forces, pour apprendre à vivre d’une autre manière, plus essentielle.

Mon avis

En choisissant cette lecture j’ai d’abord eu peur qu’elle soit extrêmement triste. En effet, ce livre parle de la perte d’un enfant et quoi de plus insurmontable que cela? Ayant en plus moi même un fils je me demandais si j’arriverais à le lire jusqu’à la fin. Au final, je ne regrette pas du tout d’avoir choisi de lire ce livre. Certes la tristesse est présente surtout au début mais ce livre est surtout touchant, délicat et rempli d’amour.

La vie de Dani s’effondre avec cet appel qu’il reçoit alors qu’il est en Chine pour son travail… Son fils Tom est mort, noyé alors qu’il était chez sa grand mère. Suite à cette perte il réalise qu’il est passé à côté de son fils suite à ces absences répétées.

Nora la mère de Tom est effondré tandis que Dani ne verse pas une larme. Ils vivent ce deuil de façon tellement différence et leur couple n’y survivra pas.

C’est alors que Dani voit Tom, qu’il lui parle. Des visions? des hallucinations? Peu importe, Tom voudrait aller avec son père à Belle-Ile alors Dani prend la route avec son fils pour cette île ou il fera tout pour rattraper le temps perdu avec Tom. Cette partie du livre est pour moi ce qui fait que le livre est tout sauf larmoyant.

Je n’en dirais pas plus afin de vous laisser découvrir cette belle histoire entre un père et son fils.

Un livre qui vaut vraiment la peine d’être découvert.

Romans

L’ivresse des libellules – Laure Manel

L’ivresse des libellules – Laure Manel
Sortie Broché le 04 avril 2019
Egalement disponible en ebook
Sortie format poche le 03 juin 2020

Résumé

Quatre couples d’amis dans la quarantaine décident de s’octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve.
Mais l’ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d’électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l’usure et la routine qui guettent les amoureux quand s’invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu’était leur vie lorsqu’ils ne l’étaient pas encore…
Quand débarque une jeune et jolie célibataire, le groupe est plus que jamais au bord de l’implosion.
On ne badine pas avec l’amour.

Mon avis

L’ivresse des libellules est un livre que je n’aurais jamais imaginé lire il y a encore quelques mois. En effet comme vous le savez mon style de lecture était avant tout uniquement des thrillers, policiers et de temps en temps un récit de vie. Cependant, depuis la création de mon blog et surtout depuis quelques semaines, je m’ouvre de plus en plus à d’autres styles. C’est donc avec plaisir que j’ai entamé cette lecture et j’en ressors ravie.

Nous retrouvons l’histoire de 4 couples qui partent chaque année en vacances ensemble. Cependant, cette année sera l’année du grand changement car ils décident de partir sans enfants mais aussi parce qu’une amie d’un des couples fera son entrée dans le groupe.

Nous avons donc Sybil et Alex (Sybil qui est tellement heureuse de passer ses vacances sans la fille d’Alex), Claire et Jérôme en couple depuis plus de 20 ans, Emilie et Vincent en couple également depuis de nombreuses années mais qui se sont perdus dans la routine de la vie de famille. Emilie espère en secret que ce séjour sans leurs enfants permettra au couple de se retrouver. Nous avons enfin Caroline et Sébastien qui se sont rencontrés récemment et qui ne se quittent plus.

Tout commence plus ou moins bien avec les aléas des vacances en groupe … Quel couple prendra la plus belle chambre? Qui fera les courses? Est-ce les femmes ou les hommes qui cuisineront? Que feront-ils comme excursions?… Nous vivons les premiers jours du groupe en apprenant à les connaitre, à connaitre pour chacun leur personnalité, leurs failles, leurs envies,…

Nous nous rendons vite compte que Sybil a beaucoup de mal à supporter le nouveau de la bande Sébastien. Sera t-elle la seule?

Quelques jours après leur arrivée sur place, Valentine l’amie de Claire vient les rejoindre pour le reste des vacances. Valentine, tout juste séparée, belle, mince, souriante,… Son arrivée ne plaira pas à tout le monde. Certains montre leur vrai visage, d’autres doivent faire des choix. Ces vacances ne seront pas de tout repos pour certains et sera dévastatrices pour d’autres.

J’ai passée un très bon moment lors de cette lecture qui ce veut légère. Un livre parfait pour les vacances au soleil ou simplement pour se délasser après une journée de travail.

Romans

Le Pavillon des orphelines – Joanna Goodman

Le Pavillon des orphelines – Joanna Goodman
Sorti en format broché le 14 mars 2019
Egalement disponible en format poche et ebook.

Résumé

Dans le Québec rural des années 1950, Maggie tombe enceinte de son jeune voisin fermier, qu’elle aime éperdument. Quand ses parents l’apprennent, ils forcent Maggie à abandonner son bébé dès la naissance : Élodie grandit à l’orphelinat dans des conditions précaires. Quelques années plus tard, une loi déclare que les orphelinats deviennent administrativement des hôpitaux psychiatriques. La situation empire pour Élodie, déclarée alors, comme des milliers d’autres orphelins québécois, malade mentale…
De son côté, Maggie s’est mariée à un homme d’affaires impatient de fonder une famille. Malgré tout, elle ne peut oublier Élodie. Mère et fille parviendront- elles à se retrouver ?

Mon avis

Avec ce livre je sors une fois de plus de ma zone de confort qui est la lecture des thrillers/policiers.. Et je ne regrette pas mon choix. Un livre d’autant plus poignant lorsque l’on sait que l’auteur s’est inspirée de la vie de sa propre mère.

Le Pavillon des orphelines est le sixième roman de Joanna Goodman mais il est le premier traduit en français. Après ma lecture je me suis renseignée et j’ai appris qu’un deuxième roman de cette auteur a été traduit en français « Les secrets du pensionnat ». Je peux vous dire que je me ferais une joie de le lire et que j’espère que ses autres écrits finiront par être traduits également.

Nous découvrons l’histoire de Maggie, fille d’une père anglophone des Cantons de l’Est et d’une mère francophone. Nous ne pouvons que nous attacher à Maggie qui est contrainte par ses parents d’abandonner son bébé Elodie, mais aussi de ne plus voir celui qu’elle aime, Gabriel.

Au fur et à mesure de cette lecture, nous alternons les chapitres. D’un côté nous avons la vie de Maggie de l’abandon de son bébé à sa vie adulte. Nous y découvrons sa vie avec ses parents, avec ses frères et sœurs, son emploi dans la boutique de son père, son mariage, mais également et surtout son mal-être, son énergie à découvrir ce qu’est devenue sa fille. De l’autre nous suivrons l’évolution d’Elodie et nous seront face à l’horreur qu’elle vivra dans les orphelinats devenus hôpitaux psychiatriques et faisant du jour au lendemain passer ces orphelines pour des déficientes mentales. Elle y vivra ce qu’aucun enfant ne devrait subir.

Je vous laisse découvrir en le lisant comment cette histoire ce termine. Mais nous avons ici un roman bouleversant, une lecture addictive, des histoires de vies qui nous prennent aux tripes et qui nous font chavirer le coeur.

Romans

Les étincelles – Julien Sandrel

Les étincelles – Julien Sandrel
Sorti en format broché le 26 février 2020
Egalement disponible en ebook.

Résumé

La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s’est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre  une autre femme que sa mère.

Depuis, Phoenix le déteste. À cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dort à la cave, elle découvre la preuve que son père se sentait en danger. Ainsi qu’un appel à l’aide énigmatique, écrit dans une langue étrangère.

Et si elle s’était trompée ? Et si… la mort de son père n’avait pas été un accident ?

Aidée de son jeune frère, un surdoué à l’humour bien ancré, Phoenix se lance à la recherche de la vérité. Mais que pourront-ils, tout seuls, face à un mensonge qui empoisonne le monde ?

Mon avis

Comme je l’avais déjà dis dans ma chronique sur  » La vie qui m’attendait », en temps normal je ne me serais pas retournée sur les livres de cet auteur car ce n’est pas du tout le style de livre que je lis habituellement. Une rencontre avec l’auteur au salon Saint Maur en poche en 2019 m’avait vraiment donné l’envie de découvrir son livre « La chambre des merveilles ». J’avais eu un véritable coup de cœur pour cette lecture. J’ai également eu un coup de cœur il y a quelques semaines avec son deuxième roman cité plus haut. C’est donc de toute évidence que j’ai eu envie de découvrir son troisième roman qu’est « Les étincelles ».

Nous retrouvons l’histoire de Phoenix qui ne veut plus entendre parler de son père depuis que celui ci est mort d’un accident de voiture en allant retrouver une autre femme que la mère de Phoenix. Depuis ce jour la, Phoenix mais également son frère César et leur mère Sandra ont décidé d’oublier Charlie. Seule la grand-mère de César et de sa sœur ne peut oublier son fils. C’est elle qui demander à Phoenix de faire un pas vers son père afin de ne pas l’oublier. C’est la que tout commence.

Phoenix va faire une découverte qui va tout remettre en cause. Son père trompait-il vraiment sa mère? Est-il réellement mort de façon accidentelle? Sur quoi enquêtait-il? C’est ce qu’elle essayera de découvrir avec l’aide de son frère. Ceux-ci iront jusqu’à mettre leur vie en danger pour découvrir la vérité.

Nous découvrons également le personnage de Victor qui m’a beaucoup touché par son courage sans faille.

Comme dans ces précédents romans, l’auteur parvient par son style à déclencher en nous quelque chose qui fait que nous nous attachons rapidement aux personnages mais également au fait que nous vivons l’histoire avec eux. De plus le lien entre Phoenix et son frère et leur engagement dans cette enquête ne peut que nous toucher.

Même si nous restons ici avec en fond la famille, nous avons un sujet principal totalement différent de ces deux premiers romans. En effet, nous découvrons le thème de la défense de l’environnement et je dirais que nous avons ici affaire à un livre qui pourrait se rapprocher du thriller, thriller écologique si l’ont peut le dire comme cela.

Pour ma part j’ai passé un très agréable moment lors de cette lecture mais je dois avouer qu’il ne sera pas un coup de coeur comme ces deux précédents l’ont été. Cependant je resterais fidèle à cet auteur et j’ai déjà hâte de lire le prochain.

Romans

La vie qui m’attendait – Julien Sandrel

La vie qui m’attendait – Julien Sandrel
Sorti en format Broché le 6 mars 2019
Egalement disponible en ebook

Résumé

« Ma petite Romane, on se connaît depuis longtemps, il faut que je vous dise : je vous ai vue sortir en larmes du bureau de ce pneumologue à Marseille. Pourquoi vous cachiez-vous sous une perruque rousse ? »
Romane, 39 ans, regarde avec incrédulité la vieille dame qui  vient de lui parler. Jamais Romane n’a mis les pieds à Marseille.Mais un élément l’intrigue, car il résonne étrangement avec un détail connu de Romane seule : sa véritable couleur de cheveux est un roux flamboyant, qu’elle déteste et masque depuis
l’adolescence sous un classique châtain.
Qui était à Marseille ?
Troublée par l’impression que ce mystère répond au vide qu’elle ressent depuis toujours, Romane décide de partir à la recherche de cette autre elle-même. En cheminant vers la vérité, elle se lance à corps perdu dans un étonnant voyage
entre rires et douleurs.

Mon avis

Avant de vous donner mon avis, je voudrais préciser que ce n’est pas du tout le style que je lis d’habitude. J’avais cependant décidée de lire le premier roman de Julien Sandrel  » La chambre des merveilles » à la suite d’une rencontre avec l’auteur au salon Saint-Maur en poche en juin 2019.Auteur vraiment sympathique et disponible pour ses lecteurs . Au final, j’avais littéralement dévoré et adoré ce livre. C’est donc naturellement que j’ai décidée de lire son deuxième livre qui est donc « La vie qui m’attendait » même si j’avoue qu’en commençant ma lecture la question s’est posée à savoir est-ce que j’accrocherais autant que pour son premier.

Et bien la réponse est un grand OUI. Je peux clairement dire que j’ai pris autant de plaisir à lire « La vie qui m’attendait » que lorsque j’ai lu « La chambre des merveilles ».

Nous découvrons ici Romane, médecin qui a pour seule famille son père. Celui-ci a toujours eu peur pour elle et par son comportement a rendu sa fille aussi craintive que lui. Romane ne profite de rien, ne vit que pour son travail et son père. Mais un jour une de ses patientes et amie de son père va venir tout bousculer… De Paris à Marseille en passant par Avignon, Nous allons suivre Romane dans un périple pour découvrir la vérité.

Nous allons également apprendre à connaître Juliette, propriétaire d’une librairie, mère d’une petite fille. Juliette est malade mais ne veut rien avouer à sa fille ni à ses parents.

Quels sont les liens entre Romane et Juliette? nous le découvrons dans ce livre rempli d’amour.

Entre secrets de familles, concessions, sacrifices, Julien Sandrel nous emmène ici dans une lecture qui nous fait rire mais qui nous fait également pleurer. En effet, je suis passée par toutes les émotions et je me suis réellement attachée à Romane et à Juliette et j’ai bien eu du mal à reposer mon livre avant la page finale.

Je peux donc déjà dire avec certitude que son troisième roman « Les étincelles » fera parti de mes prochaines lectures.