Témoignages/Récits

Moins que rien – Zoé Patterson

Sorti en format Broché le 20 juin 2018 chez City Edition. Egalement disponible pour liseuse.

Résumé

D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, Zoe a toujours été maltraitée par sa mère. Cette femme alcoolique en a fait une souffre-douleur. «  Tu es une moins que rien  », répète-t-elle sans cesse, en la battant et en l’humiliant.

Mais un jour, Zoe montre à son institutrice les bleus qui constellent son corps. Les services sociaux placent alors la fillette dans un centre d’accueil où elle pense enfin pouvoir échapper à la violence. En réalité, son cauchemar ne fait que commencer.

Des filles plus âgées l’emmènent à une «  fête  » et la vendent à des hommes qui abusent d’elle sous le regard complice des assistantes sociales. Zoe comprend que pour survivre, elle doit accepter son terrible sort. Le calvaire durera des années, jusqu’au jour où enfin, elle trouve la force de dénoncer ses bourreaux…

Le témoignage d’une enfant victime, abusée par les hommes, abandonnée par la société.

Mon avis

Je lisais beaucoup plus ce genre de récit il y a quelques années, puis j’ai complètement arrêté pour au final à ce jour en lire un de temps en temps.

Je trouve toujours très compliqué de faire une chronique sur ces histoires vraies qui racontent souvent des moments de vies que personnes ne devraient vivre un jour.

Ce genre de lecture est souvent difficile mais ce livre est je pense le pire de ce que j’ai déjà pu lire dans cette catégorie.

Zoé n’aura eu aucun répit que ce soit dans son enfance mais également dans son adolescence. Battue par sa mère alcoolique, ignoré par son père, rejeté par ses frères, elle pensera enfin sortir de ce calvaire quand elle osera enfin tout avouer à son institutrice. Hélas, si les services sociaux s’intéresseront bien à son histoire, ce sera uniquement pour la retirer du foyer familial afin de la placer en foyer.

Dans ce foyer, elle se rendra vite compte qu’elle est encore moins en sécurité que chez ses parents. En effet, elle va vite se retrouver l’objet de vente d’une jeune fille qui n’hésitera pas à l’emmener dans « des fêtes » afin de la vendre sexuellement.

Le plus révoltant c’est quand on se rends compte que le personnel du foyer est au courant de tout ce qui se passe et qu’ils préfèrent laisser faire.

La lecture de ce livre nous montre à quel point Zoé va souffrir physiquement mais également psychologiquement.

Un livre qui ne devrait pas exister car comment peut – on en arriver à faire du mal à son propre enfant? Comment peut – on en tant que personnel social laisser souffrir à ce point des jeunes qu’on leurs confient? Comment en tant que jeune placée en foyer peut-on se servir de plus faible afin de se faire de l’argent de la manière la plus abjecte possible.

Vous l’aurez compris ce livre est totalement bouleversant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s